DSC_0911

Je ne peux m’empêcher de commencer ce post par de la musique. Durant nos petites vacances de Thanksgiving à San Francisco les musiques n'ont cessé de trotter dans ma tête...

DSC_0763

Ce n’est pas la première fois que je vais à San Francisco, mais je suis encore tombée sous le charme de cette ville si particulière. Je craque toujours devant le Golden Gate bridge, les jolies maisons victoriennes, les rues abruptes, les collines (plus de 43), le cable-car, la baie et surtout cette mystérieuse ambiance qui fait que lorsque l'on se promène dans cette ville, on ressent une certaine douceur...

DSC_0878

San Francisco, se trouve en Californie du nord à 700 km d’ici, et c’est probablement, l'une des villes les plus pittoresques d'Amérique du Nord. Autant j’ai du mal à trouver du charme Los Angeles, qui m’effraie plus qu’autre chose, autant j’arpente les rues et les quartiers de San Francisco, avec le sourire aux lèvres. Alors une petite visite...

DSC_0603

Nous avons posé nos valises au Ryatt de l’Embarcadero, un drôle d’hôtel avec un hall de réception étonnant !

DSC_0620

La visite a commencé par une montée dans le symbolique cable-car qui vous évite de perdre votre souffle en grimpant les fameuses côtes ! Il est toujours possible d’emprunter ses fameux tramways, à traction par câble, pour monter ou descendre Nob Hill ou Russian Hill. San Francisco est probablement la dernière ville au monde avec un système de Cable. Mais, il faut bien dire que la plupart des voyageurs sont des touristes, car le cablecar est lent, bruyant et ne dessert que très peu de quartiers. Mais quel charme !

DSC_0665

Le premier funiculaire a été construit en 1873 après que son inventeur ait été témoin d'un accident causé par une voiture tirée par des chevaux dévalant à reculons, une rue en pente pavée de cailloux !!! Ceci lui donna l'idée de trouver un moyen plus commode et non polluant pour se déplacer dans San Francisco. En cable car, le spectacle est partout dans la rue. Petit passage dans Chinatown puis arrêt à Lombard Street.

DSC_0632

Lombard street dans le quartier résidentiel de Russian Hill avec sa rue la plus sinueuse du monde. Ce bout de rue était jusqu'en 1922 une des descentes les plus raides de la ville avec une dénivellation de 27%. Pour en faciliter l'accès, 8 virages furent tracés. Il est possible de la descendre en voiture, ou à pied en empruntant les escaliers.

DSC_0637

Ensuite on quitte le cable-car pour dévaller les collines, tout en admirant les maisons victoriennes et la vue vertigineuse sur la baie et la ville, puis direction de Fisherman's Wharf.

DSC_0679

A l'origine, Fisherman's Wharf était un quai de pêcheurs et de marchands de poissons. Il s'est aujourd'hui transformé en l'endroit le plus touristique de San Francisco.

DSC_0712

De nombreux restaurants de poisson gérés par les anciennes familles de pêcheurs italiens, proposent des spécialités de la région : le crabe et la soupe à base de fruits de mer. Petit arrêt au "Bubba Gump", vous savez, le restaurant dess célèbres crevettes de Forrest Gump !

DSC_0680DSC_0684

Ici l'on trouve des centres commerciaux construits à l'emplacement d'anciennes usines en briques abandonnées (beaucoup d'usines de conserves de fruits...).

DSC_0682

On retrouve aussi les fameux quartiers du Pier 39, le Cannery, transformé en espace ouvert où chanteurs et musiciens de la région présentent des spectacles gratuits, le Ghirardelli Square, lieu de fabrication du fameux chocolat du même nom…

DSC_0704

DSC_0812

Arrêt obligatoire au Hard Rock café pour mes rockeurs de charme !

DSC_0725

Sur le pier 39, une impressionnante colonie d'otaries occupe régulièrement les pontons d'amarrage normalement réservés aux voiliers.

DSC_0728

Sur le port, des bateaux vous emmènent sur la non moins fameuse île Alcatraz surnommée The Rock, cette ancienne base militaire devint un pénitencier fédéral en 1934 et fut fermée en 1963. Cette célèbre prison à la discipline très dure accueillit notamment Al Capone. Impossible de s’en échapper : requins et courant !

DSC_0798

Dans la baie, des cargos remplis de produits "made in China" arrive chaque jour à San Francisco !

DSC_0768

Petite croisière dans la baie, et notamment au pied du mytique "Golden Gate" et sa couleur orange caractéristique. La porte d'or doit son nom à l'or qui fut découvert dans la région vers 1850 et qui a contribué au développement de San Francisco.

DSC_0917

Au bout du pont, la route panoramique du Golden Gate Recreation Area à ne pas manquer, qui offre une superbe vue sur la baie et la ville.

DSC_0985

Au pied, l'immense Golden Gate Park avec toutes sortes de plantes, d'arbres, de lacs artificiels, de musées, de jardin botanique, ainsi que le Japanese Tea Garden, un jardin japonais avec pagodes, ponts, ruisseaux, bonsaïs, un bouddha...

DSC_1010

L’autre pont le Oakland Bay Bridge qui permet de rejoindre Oakland et Berkeley. On y circule sur 2 niveaux et c'est l'écroulement de la partie supérieure sur la partie inférieure qui causa le plus de victimes lors du tremblement de terre de 1989.

IMG_0464

Enfin retour dans le quartier financier avec ses buildings, ses hôtels et ses terrasses de café à la française, puis direction Union Square, le quartier roi du shopping.

DSC_0853

San Francisco reste une ville marqué par les mouvements de libertés qui y ont plus que soufflé : la Beat generation, incarnée par les beatniks, la culture hippie, la libération sexuelle, les droits civiques homosexuels et le fameux « Été de l'Amour » dans le quartier de Haight-Ashbury dans les années 1960…

DSC_0933

Haight Ashbury fut le centre du mouvement hippie des années 1960. Flâner dans Haight Street, c`est retrouver le fantôme de ceux qui prônaient l’amour et pas la guerre !!!

DSC_0934

Mais Haight Street c'est aussi des cafés, des restaus bon marché, de petites librairies, des magasins d'instruments de musiques et à fumer…, des boutiques de fripes indiennes sentant le patchouli ou l'encens, des bijouteries et...pleins de touristes à la recherche d'un paradis passé ou perdu.

DSC_0912

Ce que j’aime le plus dans San Francisco, ce sont ses nombreuses demeures victoriennes que je n’ai cessé de photographier.

DSC_0653

Notez la particularité des fenêtres (elles sont en avant de la façade de la maison), qui permettait d'avoir des pièces plus lumineuses à l'époque où les maisons étaient construites en séquoia, un bois très sombre.

DSC_0907

DSC_0965

Les maison victoriennes les plus connues sont certainement l'alignement des «painted ladies» d'Alamo Square avec les gratte-ciels à l'arrière-plan. Par ailleurs, vous les avez certainement déjà vues, au moins a la TV, dans la série "La Fête a la Maison" avec les soeurs jumelles Olsen !

DSC_0963

Ici, à toute heure du jour, on peut voir des photographes installés sur la pelouse du parc.

DSC_0874

Mas tout n'est pas rose non plus à San Francisco, il y a bien sûr les tremblements de terre et puis aussi tous ces SDF que l’on croise à peu près partout avec leur énorme caddie contenant l'essentiel de leur vie.... Contrairement à New York qui les a expulsés de Manhattan pour donner "une bonne image" de la ville, ici ils sont bien là. Et cela rappelle la réalité qui surprend et contraste avec la vie qui semble paisible à San Francisco...

DSC_0628
Et même loin d'Hollywood, Apolline continue à jouer les stars !

Et pour finir, non pas une soupe au crabe, spécialité de SF, mais au lendemain de thanksgiving, une soupe Turkey Bean Chili aux accents mexicains... N'oublions pas que la Californie était encore encore un état mexicain jusqu'en 1850.

DSC_0005

1 cuillère à café d’huile d’olive
1 oignon coupé
200 g de filets de volaille (dinde, poulet…)
1 poivron vert coupé en lamelle
1 carotte coupée en tranches
2 boîtes de tomates en tranches
1 petite boîte de sauce tomate
1 boîte d’haricots rouge
1 boîte d’haricots blancs
2 cuillères à café de poudre d’ail
2 cuillères à café de piment
2 cuillère à café de cumin
½ cuillère à café de muscade

faire chauffer l’huile dans un faitout, ajouter l’oignon. Faire revenir la volaille, ajouter le poivron, les carottes, les tomates et la sauce tomate. Essorer et rincer les haricots et les ajouter. Ajouter les épices. Cuire à feu fort 5 minutes, puis laisser sur petit feu 20 à 30 minutes.

La prochaine fois je vous parlerai de notre petit passage dans la napa valley à la découverte des vins californiens !